Particuliers | Professionnels

TNS : comment gérer sa complémentaire santé en cas de démission ?

Mise en ligne le 07/11/2019 à 13:44
TNS : comment gérer sa complémentaire santé en cas de démission ?

Comment gérer sa mutuelle santé lorsque vous êtes un travailleur non salarié et que vous démissionnez ? Cette situation particulière peut être source d’inquiétude, voici nos conseils pour la gérer efficacement. 

Premièrement, la souscription d’une complémentaire santé n’est aucunement obligatoire pour les TNS. Le travailleur choisit donc de souscrire cette couverture pour bénéficier d’un remboursement plus efficace en cas de dépenses santé.

Si jamais le TNS a souscrit un contrat de mutuelle santé tns et qu’il démissionne afin de devenir salarié dans une entreprise, cette couverture s’arrête. Il sera désormais couvert par le contrat de complémentaire santé collective qui lui sera obligatoirement proposé par son nouvel employeur. Si cette obligation concerne l’employeur, le salarié et lui tenu d’adhérer à cette mutuelle d’entreprise.

Cette complémentaire est prise en charge au minimum à 50% par l’entreprise ce qui permet de réaliser de fortes économies. Toutefois, il arrive que les garanties dans ce contrat collectif soient moins adaptées et personnalisées aux besoins, comme elles pouvaient l’être dans un contrat en tant que TNS. La souscription d’une surcomplémentaire peut alors être une solution pour se protéger plus efficacement et percevoir des remboursements plus conséquents.

Dans le cas où le TNS démissionne ssalarié, il ne sera plus couans occuper un poste de vert par sa complémentaire santé TNS. Afin de continuer à bénéficier d’une protection santé, il devra souscrire une mutuelle santé à titre individuel.