Particuliers | Professionnels

Crédit-bail mobilier : principe et fonctionnement

Mise en ligne le 08/08/2019 à 12:50
Crédit-bail mobilier : principe et fonctionnement

Le crédit-bail est une solution de financement disponible pour toutes les entreprises et tous les statuts juridiques. Le crédit-bail mobilier permet de financer tous types de biens matériels neufs comme des équipements de bureaux, informatiques, mais aussi des machines.

        Quelles sont les démarches d’un crédit-bail ?

Lorsqu’une entreprise prévoit d’utiliser le crédit-bail pour financer un matériel professionnel, elle contacte un organisme bancaire, appelé le crédit-bailleur. Un contrat est alors signé entre ce dernier et l’entreprise, qui est le crédit-preneur. L’organisme bancaire achète alors le matériel neuf pour le compte de l’entreprise et le lui loue ensuite. L’entreprise verse alors de loyers pendant toute la durée du contrat. Lorsque ce dernier arrive à son terme, l’entreprise peut choisir d’acquérir le matériel en levant l’option d’achat qui y figure. Celle-ci est inscrite dès la signature du contrat. Si l’entreprise lève l’option d’achat, il lui faudra verser une somme égale à la valeur résiduelle du matériel. Cela signifie que les loyers déjà versés sont déduits du prix de vente final. L’entreprise a tout à fait la possibilité de ne pas lever cette option d’achat et de redonner le matériel au crédit-bailleur.

La durée d’un contrat de crédit-bail mobilier est généralement de 2 à 7 ans. Elle dépend de la « vie économique » du matériel loué.

         Une solution avantageuse

Cette solution de financement est idéale pour les entreprises, car elles peuvent disposer d’un matériel innovant, récent et de très bonne qualité.

Le financement se fait à hauteur de 100% du prix du bien. Enfin, les loyers versés par l’entreprise sont inscrits en tant que charges d’exploitation déductibles dans le compte de résultat. Le résultat de l’entreprise est alors réduit.